Les projets de l'association BABACARDS ont 3 axes de travail importants :

> APPUI A LA FORMATION JOUEUR DE BASKET - Senegal 
> HOPITAL DES ENFANTS LE DANTEC - Dakar
> ACADEMIE DE BASKET - Lima Pérou


BORIS DIAW
SEED ACADEMY GIRLS

ECOLE D'ÉLITE POUR BASKETTEUSES,
CONCILIANT FORMATION SCOLAIRE
ET PRATIQUE SPORTIVE DE HAUT NIVEAU

Contribuer à l’éducation et à la promotion de la femme
 à travers le sport

> Téléchargez la présentation complète du projet.

FAIRE UN DON


Photos / © Kévin Coulliau


Chaque été, Boris Diaw et une délégation composée de professionnels du basket-ball organisent des camps au Sénégal. En 2011, ces camps ont eu lieu pour la première fois
au Pérou. 

Ces camps regroupent chaque année plus de 300 jeunes et 
une cinquantaine d’entraineurs et ont pour but d’échanger 
des expériences… Chaque journée est composée de séances d’entrainements auxquelles participent différents groupes
de jeunes d’âge différent entrecoupée d’une séance de clinic, où les entraineurs de la région échangent des conseils techniques avec le directeur du Pôle Basket de l’INSEP
Lucien Legrand et les joueurs.

 

> APPUI A LA FORMATION JOUEUR
DE BASKET - Senegal

Le basket-ball au Sénégal manque cruellement de moyens dans la formation de ses jeunes. Lors des camps de basket-ball que l’association organise chaque année au Sénégal, le constat est identique : il y a un fort potentiel au sein des jeunes basketteurs à devenir joueurs professionnels, mais il n’existe pas de structure solide et adaptée pour effectuer un suivi de ces jeunes. Le seul centre reconnu est la Seed Academy à Thiès qui accueille une vingtaine de jeunes joueurs masculins. Rien n’a encore été fait à ce jour pour les filles. Pourtant, il existe des initiatives locales, à l’image de l’école de basket-ball dirigée par l’ancienne internationale sénégalaise Ouly N’Dao à Richard Toll, que nous avions rencontré en 2010. Babac’Ards aimerait soutenir ces sénégalais qui œuvrent pour le développement du basket-ball dans leur pays. Cette aide peut être matérielle, financière et se concrétiser en échange de savoir-faire entre des experts français et sénégalais, dans la continuité de ce qui se fait lors des camps de basket.
 


> HOPITAL DES ENFANTS
LE DANTEC - Dakar

Lors de sa venue annuelle au Sénégal, Babac’Ards vient en aide aux enfants défavorisés. Après avoir parrainé pendant plus de trois ans l’orphelinat L’Empire des Enfants, l’association se tourne aujourd’hui vers les enfants malades atteints de cancer de l’hôpital Le Dantec.

Notre première visite a lieu en juillet 2009 et s’est répétée deux années de suite. L’association a financé une salle de jeu et les enfants accompagnent notre délégation sur une journée de camps, encadrés par les professionnels de l’hôpital et quelques parents.


> ACADEMIE DE BASKET 
Lima Pérou

Babac’Ards s’est rapprochée de l’association péruvienne Misiones Peruanas, qui œuvre dans les quartiers défavorisés de la capitale en permettant aux jeunes de venir s’entraîner au basket deux fois par semaine. Misiones Peruanas a créée six académies de basket-ball mixtes à Lima. Elles se situent dans les quartiers dits 
« sensibles » de la capitale, où se trouve un terrain de basket-ball que l’association peut utiliser.

Ils ne disposent que de très peu de moyens financiers, et tentent de rendre ces académies accessibles à tous.
Les frais d’inscription, utilisés pour les services d’un entraîneur, sont peu élevés voire gratuits pour certains. Lors de l’ouverture d’une académie, environ une centaine d’enfants s’y présente pour découvrir le basket-ball,
et une quarantaine en moyenne s’inscrivent à l’année.

Des camps sont organisés une ou deux fois par an selon le budget pour faire rencontrer les différentes équipes des académies. Dans ce cadre, une subvention de 1500 euros a été accordée par Babac’Ards en février 2009 afin d’équiper en matériel ces 6 académies et d’en créer deux nouvelles. En 2011, lors de la venue de la délégation au Pérou pour les camps de basket, nous avons pu constater que ces académies fonctionnent toujours très bien.